CEMAC

Header 1

Vers une infrastructure de la qualité en zone CEMAC

Projet de Soutien à l'intégration économique de la CEMAC au développement  d'une infrastructure qualité harmonisée au niveau régional et reconnue au niveau international

Lire plus...

Header 2

Faciliter le commerce intra-régional et international

Collaborer pour promouvoir la coordination des activités et services métrologiques, afin de parvenir à une meilleure harmonisation des mesures et des essais en zone CEMAC

Lire Plus...

La République Gabonaise

la carte du Gabon
Ali BONGO ONDIMBA

Données générales
Nom officiel : République gabonaise
Nature du régime : République
Chef de l’Etat : M. Ali BONGO ONDIMBA , Président de la République (depuis le 16 octobre 2009)
Chef du Gouvernement : Pr.Daniel ONA ONDO


Données géographiques
Superficie : 267 667 km²
Capitale : Libreville
Villes principales : Port-Gentil, Franceville, Oyem, Lambaréné
Langue officielle : français
Monnaie : Franc CFA (1€ = 655,96 XAF)
Fête nationale : 17 août


Données démographiques
Population : 1.802.728hab (Gouv.Mai 2015)
Croissance démographique : 1,8% (DGTrésor mars 2012)
Composition ethnique : Fang, Myéné, Punu, Téké, Kota, etc.
Densité : 5,7 hab. /km2
Espérance de vie : 62 ans (BM 2012)
Religion (s) : Christianisme (85%), islam, animisme.
Indice de développement humain : 106e rang mondial sur 187 pays (PNUD 2012)
Indice Mo Ibrahim 2012 : 53,6 (22e sur 52 pays africains notés)
Classement 2013 Reporter sans frontières : 89e sur 179 pays classés (+12)


Généralités
Histoire et Géographie
Pays d’Afrique équatoriale traversé par l’Équateur, le Gabon est limité au nord- ouest par la Guinée Équatoriale, au nord par le Cameroun, à l’ouest par l’océan Atlantique et enfin au sud et à l’est par la République du Congo. Son littoral, long de près de 800 km, est constitué d’un relief composé de plaines mais également de plateaux au milieu desquels se trouvent d’importants massifs tels que les Monts de Cristal s’élevant à 900m d’altitude au nord, le Massif du Chaillu et le Massif du Mayombe au sud.

Le Gabon est doté d’un climat de type équatorial, chaud et humide, avec une alternance de saison sèche et de saison de pluies. Ainsi, la grande saison des pluies va de mi-février à mi-juin, la grande saison sèche de mi-juin à mi-septembre, la petite saison des pluies de mi-septembre à mi-décembre, et enfin la petite saison sèche de mi-décembre à mi-février.

En outre, le Gabon fait partie du Bassin du Congo et demeure le 2ème plus grand massif forestier tropical après l’Amazonie, avec 82% du territoire recouvert de forêt, soit 22 millions d’hectares. La faune gabonaise mérite à être plus connue car, étant très riche et variée, elle compte plus de 700 espèces d'oiseaux et plus de 150 espèces de mammifères.

Le Gabon d’aujourd’hui, État de droit moderne que l’on connait, est le résultat de l’excellent travail des hommes et de femmes qui se sont succédé dans les institutions de la République. Parmi eux, les Pères fondateurs de la nation gabonaise : Feu S.E. Léon MBA (09 février 1902 - 27 novembre 1967) et Feu S.E. Omar BONGO ONDIMBA (30 décembre 1935 - 08 juin 2009).

Maire de Libreville en 1956, puis Vice-président du Conseil du Gouvernement, Léon MBA proclame le 17 août 1960 à minuit l’indépendance du Gabon et devient ainsi le père de l’indépendance et le premier Président de la République Gabonaise.

Jeune Directeur de cabinet du Président de la République, Omar BONGO ONDIMBA succède constitutionnellement à celui-ci au gouvernement, avant d’être élu Vice-Président de la République en tant que colistier de Léon MBA. Il demeurera pour le peuple gabonais le Père du Gabon moderne, le bâtisseur sans relâche de l’unité nationale et de la paix à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières nationales.

Au terme du scrutin du 30 août 2009, consécutif à la transition politique issue du décès du Président Omar BONGO ONDIMBA, le peuple gabonais élit le Président Ali BONGO ONDIMBA pour un mandat de sept ans, sur la base de son Projet de société « L’avenir en confiance » qui porte l’ambition de construire un Gabon Émergent à l’horizon 2025. L’investiture a lieu le 16 octobre 2009.

Economie
Quelques indicateurs principaux
-PIB nominal (2010): 6565,4 milliards de FCFA (augmentation de 28%)
-PIB nominal hors pétrole (2010) : 52,62%
-PIB par habitant :
Croissance économique, dont croissance secteurs non pétroliers :
-taux de croissance du PIB : 6,6% (2010) ;
-taux de croissance du PIB hors pétrole : 6,9% (2010) ;
-exportations : 4019,8 en milliards de FCFA (2010) (augmentation de 38,9%)
-importations : 2208,7 milliards de FCFA (2010) (augmentation de 18,2%)
-Taux d’investissement (en 2009) : 33,7%
-taux d’inflation (2010) : - 1,4%
Sources de croissance économique
Production en 2010 :
-pétrole : 12,431 millions de tonnes (augmentation de 5,1%)
-manganèse : 3,200 millions de tonnes (augmentation de 60,7%)
-bois : 3 350 678 m3
Principaux partenaires commerciaux : France, États-Unis, Chine, Japon, Cameroun, Pays-Bas, Côte d'Ivoire

Quelques richesses du sol et du sous-sol du Gabon

Le Gabon est actuellement le troisième plus grand producteur de pétrole en Afrique avec environ 30 champs de production. Conscient de la durée de vie limitée de cette ressource, l'État gabonais est déterminé à poursuivre un développement volontariste et durable de l’exploitation de ses autres richesses naturelles.

L'aventure pétrolière du Gabon commence dans les années 1930. Mais c’est en 1956 que les gisements d'Ozouri et Pointe-Clairette donnent leurs premiers barils d'or noir. Le gisement de Gamba, mis en exploitation en 1963, place déjà le Gabon parmi les pays pétroliers. Dix ans plus tard, le gisement de Grondin porte la production nationale gabonaise à plus de 10 millions de tonnes et celui de Rabi Kounga, fait grimper la production pétrolière entre 18 et 20 millions de tonnes par an à la fin des années 80.

Le Gabon est actuellement le deuxième producteur mondial de manganèse. 95% de la production gabonaise est destiné aux industries sidérurgiques. Le manganèse du Haut-Ogooué est la deuxième source de richesse du Gabon. Avec l'exploitation de la mine de Moanda, dans le sud-est du pays, le Gabon assure près de 25% du commerce international. Ce gisement dispose de réserves abondantes, près de 200 millions de tonnes, et est d'excellente qualité avec une teneur de 50%.

Le principal gisement de fer au Gabon se trouve à Bélinga, au nord-est du pays. Découvert en 1895 il est l'un des derniers grands gisements au monde jamais exploités. La teneur en fer qui en est extraite est de 64%, ce qui en fait le premier gisement de sa catégorie sur la planète. Ses réserves sont aujourd’hui estimées à 1 milliard de tonnes.

La forêt couvre 200 000 km2, soit 85 % du territoire gabonais, et compte plus de 400 essences d'arbres. Elle fait du Gabon le deuxième potentiel forestier d'Afrique et constitue un réel atout économique.

D’une richesse écologique inestimable, le potentiel marchand de la forêt gabonaise reste à développer. Il est aujourd'hui estimé à 400 millions de m3 (dont 130 millions de m3 d'Okoumé). La principale essence exploitée est l'Okoumé, mondialement réputée pour la fabrication de contre-plaqué. Elle représente plus du quart des ressources. 80 autres essences sont également exploitées.

Le gaz naturel représente aujourd’hui plus de 20% de la consommation énergétique globale, contre 40% pour le pétrole brut. C’est la troisième source d’énergie consommée dans le monde, après le pétrole et le charbon. Son rendement énergétique élevé, ses avantages environnementaux, le rangent parmi les énergies propres. Le gaz naturel prend une place de plus en plus importante dans le secteur gabonais de l’énergie. Les réserves prouvées au Gabon étaient de 32,59 milliards de mètres cubes en 2008.

Le Gabon a un sous-sol particulièrement riche. En plus du pétrole, du gaz, du manganèse et du fer, on recense d’autres gisements de métaux précieux : or, argent, gisements diamantaires et gisements de niobium, de phosphate, de plomb-zinc, de barytine et de talc.


Mise à jour: 24.06.2015 | Mentions légales | Imprimer